Régionales : fusion avec l’AEI : la bonne affaire pour le MoDem ?

Publié le par pa.legoutiere

En fin de compte, le MoDem Auvergne fera en Auvergne liste commune avec l’Alliance Ecologiste Indépendante (AEI). Cette alliance de dernière minute s’inscrit dans un accord-cadre national entre les deux formations qui concerne une petite dizaine de régions.
Ce choix va sans aucun doute dans le bon sens. En effet, l’AEI dispense dans le domaine environnemental des positions assez proches de celles du MoDem et de CAP 21. Le site internet de l’AEI dénonce d’ailleurs à juste titre « L’enfermement à gauche d’Europe écologie ».
Pour autant, la démarche est sans doute insuffisamment aboutie. D’autres partenaires, comme l’Alliance centriste de Jean Arthuis ou les radicaux de gauche, pouvaient eux aussi être sollicités. Le contenu de l’accord conclu in extremis en Auvergne entre ces derniers et le Parti socialiste montre bien que certains dirigeants de haut niveau, tous absents des listes, auraient volontiers engagé le dialogue dans ce sens.
Mais la volonté inébranlable de bâtir des « listes autonomes » sans tenir compte des réalités du terrain aura eu raison du bon sens. Il reste à espérer pour les candidats que le bon sens des électeurs n’aura pas n’aura pas raison dès le premier tour de l’accouchement douloureux des listes du MoDem...

Publié dans Régionales 2010

Commenter cet article

fletcher 16/03/2010 13:43


Cette alliance de dernière minute avec AEI m'a dérangé. Pour moi être autonome c'était construire des listes 100% Modem, quitte à ne pas en avoir partout... la seule façon d'être cohérent avec un
discours ni droite ni gauche, qui invitait en 2007 à créer quelque chose de totalement nouveau. Et plus cohérent avec les votes internes des militants aussi. Je pense que ça aura contribué à
brouiller le message porté. D'autant que Corinne Lepage, personne de valeur, n'a jamais été mise en valeur comme elle aurait du l'être, elle apportait pourtant au Modem une base de positions
écologiques sérieuses et plus à même à mon avis de donner une alternative que AEI aux positions des verts parfois un peu dures (d'autant que AEI est aussi assez radical sur certaines idées). Et
puis son travail sur les commissions thématiques a été mis de coté. Je regrette qu'elle semble prendre le chemin d'une rupture prochaine avec le Modem, mais si comme elle a l'air de l'envisager
elle se lance le but de regrouper les verts, EuropeEcologie, Cap 21 et peut-être des plus petits partis écolos, pour en prendre la tête tout en amenant la nouveauté que voulait créer le Modem,
parce que bon l'écologie ne fait pas tout un programme; alors peut-être que nous aurons une nouvelle voie originale. Une recréation du Modem en somme. Mais pour cela, il faudrait que Cohn-Bendit ne
soit plus un leader mais seulement un des responsables de ce nouvel ensemble. ça semble faisable puisque de toute façon il ne veut pas se lancer dans la présidentielle. Pour Cécile Duflot, que
j'aime beaucoup, cela sera plus compliqué. Je ne sais pas comment elle envisage ses ambitions pour son avenir et celui des verts. Je pense de toute façon qu'il faut une troisième voie plus grande
que verts+EE (ils se disent 3ième force politique du pays mais finalement sont pas mal à gauche, donc il ya une place à prendre pour une 3ième voie qui serait réellement une 3ième force mais
indépendante). Je crois que beaucoup de choses vont évoluer d'ici 2012, avec aussi de Villepin qui va certainement tenter de construire une 2ième droite plus posée et modérée. Quant au Modem, à mon
avis il aurait du donner une place moins importante à Marielle de Sarnez et porter en avant Corinne Lepage. Nous verrons ce que nous réserve l'avenir...